Autour de Fontainebleau / Barbizon

Fontainebleau est unique : on peut le dire sans y aller par quatre chemins, puisque les neuf routes qui y conduisent l'annoncent clairement au visiteur ! D'où que vous veniez, vous traversez en effet 10 km au minimum de forêt protégée...

Un écrin de verdure garde jalousement le bourg, accroché au château.

Vous imaginez ? 10 km sans voir un seul de ces panneaux publicitaires, aucune de ces enseignes qui défigurent les entrées de villes ! A la place, un océan de verdure, calme et parfumé, qui fait de votre arrivée à Fontainebleau une expérience de détente sensorielle toujours renouvelée, une échappée hors du temps, un bonheur en soi. Et ça ne fait que commencer !...

Au marché, faites provision de bonne humeur et de petits plaisirs.

Cœur battant de la ville, le marché de Fontainebleau est une institution. On y vient de partout aux alentours pour se retrouver et se laisser séduire par des commerces pleins de charme. Toutes les spécialités de la Brie et du Gâtinais vous y sont présentées sur un plateau ; une bonne mise en bouche pour découvrir une ville qui cultive l'art de vivre avec raffinement.

Savourez le vrai Fontainebleau et ses Rochers légendaires...

On vous a vanté, à juste titre, leur renom international. Mais vous arrivez et vous ne savez pas trop où les trouver, c'est bien normal. Suivez-moi, vos pupilles - et vos papilles - ne le regretteront pas !

La forêt vous appelle ? Partez du bon pied !

A pied, en voiture, en VTT, la forêt est toute proche et vite gagnée. Évidemment, sur 17000 hectares, elle ne manque pas de diversité : chaos rocheux, mer de sable, hautes futaies, gorges emplies de fougères, platières semées de bruyères... Un conseil : faites un saut à l'Office du Tourisme, en face du château. Vous y serez adroitement guidé vers ces rochers de Fontainebleau qui se découvrent à la carte (IGN cette fois), mais aussi vers les perles que la forêt recèle : Barbizon, Moret, Nemours...

Une forêt qui rime avec respect...

A deux pas de Paris, une forêt grande comme deux fois Paris ! Peuplée d'arbres, de rochers, de mousses et de mares qui réveillent en vous le goût de l'instant, et chez les enfants celui du jeu : blocs de grès mauve, rose, jaune ou blanc, formant autant de bastions, de défilés et de cavernes, lisses et chauds pour lézarder au soleil, protecteurs en cas d'ondée, pleins d'aspérités douces pour grimper... On y croise aussi des purs, qui ne rigolent pas avec les rochers de Fontainebleau : c'est une école d'escalade connue jusqu'à l'Everest et, surtout, attention fragile ! Tout cela vous est lumineusement expliqué au Centre d'Ecotourisme de Franchard.

...mais aussi avec gourmet !

Pas facile de la quitter cette forêt, surtout avec un appétit de loup... Alors doublez les plaisirs en vous restaurant sur place ! A l'auberge de la Dame Jouanne de Larchant, par exemple. C'est depuis toujours le rendez-vous des « bleausards », ces mordus d'escalade qui ne dédaignent pas une bonne grillade. En tête-à-tête ou en famille, goûtez un délicieux moment de dépaysement garanti : en osmose totale avec la forêt, vous comprendrez pourquoi les rois avaient fait de Fontainebleau leur séjour préféré !...
Au Château, le visiteur est roi... et il a le choix du modèle !

«La maison des siècles, la vraie demeure des rois !»

 C'est Napoléon qui le dit et il a raison, car tous les rois de France pendant sept siècles ont habité, meublé et embelli le château de Fontainebleau. Une véritable maison de famille, selon le conservateur, des trésors à chaque pas, une impression de vie conservée intacte, une gourmandise de splendeurs qui ne connaît qu'un seul régime : l'ancien.

Une belle histoire d'eau, dans un jardin extraordinaire...

Incroyable : c'est une toute petite source, parmi dix-neuf de ses semblables, qui a fait jaillir le nom de Fontainebleau dans le Gotha des destinations les plus prisées au monde ! Il faut dire que dans sa «belle eau» la fontaine a reflété bien des regards amoureux, jusqu'à celui du jardinier en chef, qui conte avec une verve intarissable comment les petits ruisseaux ont fait les grandes histoires...

Non loin de là, un petit village résiste au temps…

C’est Barbizon, le célèbre village des peintres. Un chemin de randonnée vous permet d’ailleurs de rallier Barbizon et Fontainebleau à pied, à cheval ou à vélo. Là, vous êtes prié de venir admirer les travaux magistralement conservés des maîtres de la peinture paysagiste, fondateurs de « l’école de Barbizon », qui préfigura l’impressionnisme. Au musée des peintres de Barbizon, dans l’atelier de Millet, à l’Auberge Ganne, les tableaux, le mobilier décoré racontent l’histoire de ces poètes du pinceau. Emouvant.

Barbizon, village de charme et de peinture.

Le hameau est resté fidèle à sa réputation. Partout, la peinture est à l’honneur : galeries, commerces, petits troquets… On jurerait croiser Rousseau au détour d’une venelle. Un charme certain se dégage de l’endroit, où l’on cultive par ailleurs un goût affirmé pour les belles choses.

Prolongez le plaisir, et visitez Moret sur Loing !

Autre village atypique, au décor bigarré mi moyen-âge mi renaissance, Moret sur Loing vous séduira assurément. Le centre du bourg, ceint de deux magistrales portes moyenâgeuses, vous propulse instantanément ailleurs dans le temps. Le petit moulin sur le Loing, qui abrite le musée du sucre d’orge (savoir-faire ancestral local) achève de conférer à la petite cité un bien spécial cachet. Alfred Sisley ne s’y était pas trompé, lui qui décida d’y poser ses valises pour ne jamais en repartir. C’est à voir et à visiter, assurément.